Les principes du Lean


17 septembre 2016 agilité juste à temps jidoka


Principes opérationnels

Nous parlions des trois piliers de base dans le management lean : le client, le fournisseur et le collaborateur lui-même. En effet, l'attention que l'on porte à ces trois pièces maîtresses fait qu'une organisation fonctionne ou dysfonctionne. Ce sont des principes de bon sens.

Mais pour aller plus loin et comprendre ce sur quoi reposent ces piliers, nous allons nous intéresser aux principes qui permettent d'agir en lean : Il s'agit de la production en juste à temps et de l'automatisation à visage humain ou plus communément appelée jidoka.

Juste à temps

La production en en Juste à temps ou JAT repose sur le principe de réduire les coûts de production liés au stockage et aux avances de trésorerie. Si l'objectif est d'optimiser les flux pour arriver à ce que l'on appelle les 5 zéros (zéro défaut, zéro délai, zéro panne, zéro papier, zéro stock)', il est soumis à de nombreux aléas et son application, pour être pérenne doit être non pas un objectif opérationnel mais une philosophie de l'action.

Jidoka

Le principe du Jidoka, consiste à prévoir des mécanismes d'autonomisation des machines (ex : prévision automatique du besoin de lubrifiant pour éviter la casse ou la surchauffe) dans le but d'optimiser les chaînes et réduire l'intervention des opérateurs. Pour illustrer le principe du visage humain et de la réduction des opérateurs permettez-moi d'oser faire le parallèle avec la grande distribution et les caisses et de vous poser une question à méditer : Quelles hôtesses de caisse font un travail moins pénible ; celles qui occupent des caisses traditionnelles ou celles qui gèrent des caisses automatiques ?


Les commentaires sont fermés.